vendredi 13 février 2015

Oser l'osier (vivant)

Depuis longtemps j'avais très envie de tester l'osier vivant, j'ai fini par franchir le pas.

Au printemps dernier, rappelez-vous j'ai craqué à Courson sur le beau stand de l'osiériculteur-vannier Eric Renault  et je suis rentré avec 2 bottes d'osier sans trop savoir quoi en faire :
- une botte de Salix Purpurea Welleck
- une botte de Salix Alba Bas Jordiana

Stand Eric Renault - Courson 2014
Après mûre réflexion, pendant que l'osier patientait les pieds dans l'eau, je me suis décidé pour deux projets.

Tout d’abord, je me suis lancé dans la création d'un pot en osier tressé, à la manière des magnifiques compositions d'Isabelle Bréant de l'Atelier Vannabelle que je contemple chaque année à Fleurs en Seine.

Stand Atelier Vannabelle - les Mureaux - Fleurs en Seine 2014
Loin de moi l'idée d'atteindre une telle perfection, alors je me suis aidé de fil pour bonzaï (que l'on m'avait donné) pour maintenir la structure.
Après avoir pas mal tâtonné et hésité, je me suis arrêté sur une structure à double brins sans tressage, pour un résultat simple mais efficace.
J'avais assez de brins pour réaliser deux pots identiques qui vont atterrir devant l'atelier.
 
 

Pour le deuxième projet, j'ai voulu faire plaisir aux filles en réalisant une cabane en osier vivant.
Je n'étais vraiment pas sûr de mon coup, alors j'ai fait ça dans un coin du jardin pas trop visible et à l'ombre, dans une terre qui conserve donc toujours un peu l'humidité.

 


Finalement le tressage n'est pas difficile à réaliser, même seul, et j'invite tous ceux qui voudraient se lancer à le faire.
Je ne sais pas si j'ai fait honneur à l'osier d'Eric Renault, mais le résultat est très au-delà de mes espérances et les filles sont ravies.
Il arrive même que nos poules y installent leur QG pour l'après-midi... :-)

La règle d'or pour bien réussir l'osier vivant c'est d'arroser abondement la première année !



6 commentaires:

  1. Une petite cabane fort jolie et surtout naturelle ;-)
    Dommage que mes enfants soient grands, j'aurais bien tenté l'expérience
    Bon week end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les grands ont aussi le droit de s'amuser avec des cabanes ;-)

      Supprimer
  2. Bonsoir,
    depuis le temps que Patricia, qui ne jardine pas, m'encourage à réaliser ces tressages qu'elle adore...
    Je suis à la fois intéressé, impressionné...et encouragé !
    Merci pour le partage,
    Amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Hervé. Il ne faut pas hésiter et se lancer ;
      Le plus important, quitte à me répéter : arroser, arroser, arroser.

      Supprimer
  3. Oh, je ne connaissais pas du tout ! Une cabane vivante, mais quelle bonne idée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Karen, tu as manqué notre cabane de peu ;-). ça fera une occasion de revenir !
      Elle commence doucement à sortir de l'hiver et à se couvrir de feuilles.

      Supprimer